AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Like a return in past »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 0:56

    Côté amour j'étais bien souvent immature. Ma réaction que j'avais eu avait été digne d'un enfant tel que Jack. Mais tout c'est bousculé dans ma tête. Je n'étais pas le genre d'homme à dérapé aussi facilement et la c'est exactement ce qui c'est passé. Je me sens mal à l'aise, et encore plus maintenant avec la réaction que je viens d'avoir. Elle doit m'en vouloir. Et surement avoir encore moins confiance en elle. Mais pour le moment on as pas le temps pour ce genre de choses. Peut-être même que nous n'aurons jamais le temps. Après avoir finit ma cigarette, je remonta dans la chambre et constata qu'elle était au fond de son lit à se reposer. La lumière éteinte, je ne peut pas voir si elle dors réellement ou pas. Je glisse un regard vers son lit, ou tout du moins la ou je pense qu'il es, puis baisse légèrement la tête, murmurant dans ma barbe.

    « Je suis désoler. »

    Je finis par aller me glisser dans mon lit. J'ai passé une bonne partie de la nuit d'ailleurs à regarder le plafond. Avant de m'assoupir de fatigue. J'étais terriblement épuisé. Le lendemain je fis en sorte de me lever bien avant elle afin de pouvoir éviter tout sujet de conversation qui pourrait me mettre dans une situation inconfortable. Et puis nous devons nous concentré sur le boulot. C'est en fin d'après midi que nous finirent par tous se réunir en salle de conférence dans le commissariat de Miami, afin de pouvoir faire le point. J'attendais les résultats de l'autopsie de Reid, Dave et Morgan ce qui aurait pût nous faire un peut plus avancer parce que jusque la on piétinais. De toute manière je n'arrivais absolument pas à me concentrer. J'avais passé la journée à éviter Elena, et essayer de me creuser les méninges tout seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 1:09

    J'avais vaguement entendu ses excuses, je n'avais pas réussit à trouver le sommeil avant au moins le levé du jour. Et deux heures plus tard, il m'avait fallu me lever. Des tas de questions tournaient en rond dans ma tête : serais-je prête à m'engager et refuser une histoire d'amour qui s'offrait à moi ? Enfin semblait le faire du moins, ce n'était pas encore gagné, il fallait l'avouer. Mais m'engager à la BAU était renoncer au reste de ma vie sociale. La vie sentimentale d'Emily est foireuse, elle le dit elle même. Celle de JJ est bancale et celle de Garcia fonctionne puisque Kevin bosse à l'étage en dessous. Mais ils ont une drôle de vie tous les deux. Se retrouver sur la toile équivaut à une nuit d'amour pour eux, bien qu'ils se retrouvent aussi en privé.

    Je m'étais douchée et habillée avant de descendre prendre le petit dej avec tout le monde dans la salle de réception de l'hôtel. Sans un mot, je pris un café, rien de plus, j'avais l'estomac bien trop noué pour avaler quoi que ce soit. Mais j'avais besoin de caféine. Un cachet de vitamines plus tard, nous partîmes tous sur le terrain. Aaron ne m'adressait pas la parole, regardait droit devant lui, ou dans le rétro. Nous ne parlions que de l'enquête et ne risquions pas de déraper, je ne commence à le connaître que trop bien. Je ne lui en voulait pas, mais je ne comprenais pas forcément non plus.
    Puis nous nous rendîmes en fin d'après midi dans le commissariat de Miami. Prêts à dresser un profil préliminaire. Aaron, Morgan et Rossi entrèrent en piste pendant que le reste de l'équipe écoutait patiemment. Nous étions proche du but, le profil était établi mais pas définitif, il nous fallait trouver quelqu'un correspondant à cette description.
    Quand Aaron eu fini de donner le profil, il passa encore une fois de plus devant moi à m'ignorer. Ca faisait maintenant plus de 12 h qu'il jouait à ce jeu là. Alors je le pris à part, et referma la porte du bureau dont je venais de fermer les stores et la porte.

    Que vous soyez mal à l'aise je le conçois, je le suis tout autant que vous. Mais dites quelque chose, par pitié décrochez moi un mot, je vais finir par tomber dingue. Parler n'est pas votre truc OK, je le sais, tout le monde ici je le sais. Mais vous ne pouvez pas m'embrasser et le lendemain me considérer comme un assistante qui ne sait même pas faire le café. J'ai le droit à une explication. Pourquoi vous me tutoyez ? Pourquoi vous avez fui ? Je ne vous mangerez pas, vous m'impressionnez bien plus que je ne peux le faire. Alors réagissez et dites moi où on en est, ce que je fais, ce que vous faites et ce que je dois faire avec ce foutu contrat Hotch !

    Alors là je réagis à la Erika, elle a raison, CA SOULAGE !!! A bout de souffle parce que je n'ai pas prit le temps de prendre une quelconque inspiration, je relève les yeux vers lui, intimidée. Mais au moins j'ai été honnête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 1:28

    Je n'avais pas aider à grand chose pour le profil. A vrai dire depuis hier soir je n'arrivais plus à me concentrer. Le petit déjeuner du matin à l'hôtel avait été plus que silencieux pour ma part. De toute façon on es habitué à ce que je ne parle pas. Le matin c'est encore plus le cas. J'aime le silence au réveil. Et pourtant je me dois d'être opérationnel. Voila quelque chose que je n'arrives absolument pas à faire. J'ai finis mon petit déjeuner plus rapidement que la plupart de mes collègues. Etant le seul à fumer, je suis sortis dehors pour m'allumer ma Malboro. Il me faut quelque chose pour me secouer le matin. Et cette cigarette je ne vois pas comment je pourrais m'en passer. Elle me fait du bien.
    J'ai passé le trajet jusqu'au commissariat caché derrière mes lunettes aussi sombre que mon costard. Je n'ai pas dis un mot depuis que nous sommes que tout les deux. Je me contente de conduire. Une fois au commissariat je suis partis m'isoler pour essayer de travailler tout en restant concentré. Le reste de la journée je n'ai fait que l'éviter et je pense que c'est ce que j'avais de mieux à faire. Nous avons dresser un profil préliminaire que nous avons diffuser aux autorités locales. Prentiss et Morgan sont allés le donner aux étudiantes afin qu'elle se méfie de l'individus qui semblerais correspondre au profil. JJ quand à elle as donné la première conférence de presse afin de prévenir un maximum de parents pour protéger leurs filles. Quand à moi j'avais quelques coups de téléphone à passer et me suis donc dirigé vers un des bureau qui se trouvait libre. C'est le moment qu'à choisit Elena pour mettre les choses au clair. Je pense que ce n'est pas tellement le moment. De plus je suis presque sur que tout le commissariat à entendus ce qu'elle venait de hurler.

    « Elena calme toi s'il te plait. C'est pas vraiment le moment tu ne crois pas? »

    Plus j'essayais de la raisonner plus elle hurlait. En même temps je ne pouvais pas lui donner tord. Elle avait raison. Mon comportement avait été lâche. Mais j'ai paniqué. Je n'ai pas pour habitude d'embrasser les femmes comme sa et encore moins de perdre le contrôle en plein milieux d'une enquête. Face aux femme je n'ai jamais sus avoir le dessus. Et la je ne parle plus à ma collègue mais à une femme. Je ne suis pas soumis, mais presque. Je baisse la tête, jouant nerveusement avec mon pouce je finis par dire.

    « Je ne sais pas Elena. Je te tutoie parce que je considère que tu fais partie de l'équipe à présent et que je tutoie toute l'équipe. Demande le leur ou écoutes quand je leurs parle. Je ne veut pas te dire de refuser ce contrat parce qu'on ne sait pas ou tout sa nous mènerais. Je veux que l'on soit sur de ce que l'on fait Elena. Je n'ai pas le droit de te demander de refuser un contrat pour que l'on puisse vivre quelque chose. Ce serais égoïste de ma part. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 1:45

    Je n'hurlait pas vraiment, disons que je faisais part de mon ressenti, pas de la plus simple des manières. Qu'il attende de rencontrer mon double, il allait comprendre ce que gueuler voulait dire. Je ne pense pas qu'il soit capable de me dire ensuite que je suis la face dominante de notre duo. Tout est relatif dans l'interprétation, ben là il comprendrait que la relativité est largement explorée entre ma soeur et moi. Non je ne crie pas, je lui explique que je suis perdue et que je n'ai pas besoin de ça. Oui il tutoie toute l'équipe mais il bosse avec depuis 5 ans. Ce n'est pas son genre de tutoyer facilement, sans vouloir le profiler je sais que c'est un homme très réservé et qui ne laisse pas facilement filtrer son attachement à qui que ce soit. Hormis à son fils, et c'est pour ça que c'est un si bon père.
    Je ne pense pas à notre avenir à proprement parler, je ne m'accroche pas à ce baiser comme si ma vie en dépendait mais j'ai besoin de comprendre quel genre de femmes je peux être pour lui, selon le jugement d'un homme droit et que je considère comme foncièrement bon. Je parle en tant qu'homme et non en tant que boss.

    Mais tu y as pensé. A vivre quelque chose. Ca ne signifiait pas quelque chose que pour moi, c'est ce que tu es en train de me dire.

    Je me raccrochais à ses paroles, ce n'est pas non plus le genre à parler pour ne rien dire, et il pèse chacun de ses mots, il ne fera pas de lapsus, il sait trop ce qu'il dit pour faire une gaffe, pour ça faudrait déjà qu'il s'exprime. Je veux savoir où je vais, ou nous allons, ce que je dois faire pour mon job. M'engager à la BAU ou pas, c'est à lui que la décision appartient.

    Dans une relation normale on aurait eu le temps d'apprendre à se connaitre, on aurait eu le temps de savoir ce qu'on veut. Mais ce temps on ne l'a pas. Alors dis moi, si je dois m'engager, ou bien refuser, et je le ferais, je peux trouver autre chose. Ce sera pas le premier métier que j'abandonne. Mais si le jeu en vaut la chandelle Aaron, je le ferais.

    On ne se connait pas depuis trois jours, mais depuis quelques mois déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 2:02

    J'avais vraiment l'impression de retourné quelques années en arrière. Du temps ou j'étais avec Haley. Nous n'étions pas un couple et pourtant sa m'avait tout l'air d'une scène de ménage. Je n'ai plus l'habitude de cela. De plus elle es passé du vouvoiement au tutoiement. J'ai toujours tutoyer mes collègues. Même la remplaçante de JJ qui n'était pas rester longtemps pourtant. J'ai toujours été aussi maladroit avec les femmes. Surtout lorsque je devais laissé montrer ce que je ressentais. Et la je n'avais pas trouvé les bons mots une fois encore et le fait est que je n'avais pas dis ce que je voulais dire, et encore moins ce qu'elle voulait entendre. Elle es entrée tellement rapidement dans le bureau que je n'ai même pas eu le temps de m'emparer du téléphone. J'ai été pris de cours sur ce coup la. Je ne m'attendais pas du tout à ce qu'elle entame un sujet de conversation tout de suite et j'avoue ne pas avoir trouvé ce que j'allais répondre à ces questions. Ce n'est pourtant pas faute d'y avoir réfléchis.

    « Non Elena ce n'est pas ce que je suis en train de te dire. Ce que je suis en train de te dire c'est que j'ai manquer de professionnalisme hier soir. Nous étions censé travailler. J'aurais simplement préférer que sa ce soit passé à un autre moment. Mais je ne fais jamais quelque chose qui ne signifie rien pour moi. »

    Je m'approche d'elle. J'essaye de lui faire face et surtout de la calmer. Il y a un temps pour le travail et un temps pour la vie privée. Et la sa relève de la vie privée. A vrai dire je suis perdue. Elle me demande de faire un choix que je n'ai pas le droit de faire pour elle. Pourtant elle semble bien décider à ce que je fasse ce choix. Je vais donc devoir y réfléchir. Je pose une main sur sa hanche et dépose un baiser délicat sur son front. Les stores sont fermés je n'ai donc pas de crainte que l'on nous surprenne.

    « Laisse moi y réfléchir d'accord? Je pense qu'on seras dans de meilleur conditions pour en parler après l'enquête. Mais je ne veux pas avoir à faire ce choix la pour toi. Je n'ai pas le droit tu comprend? Nous en rediscuterons dans l'avion. Il y a toujours un moment ou les autres sont occupés et nous pourrons parler et réfléchir à ce que l'on va faire. Sauf si tu veux oublier ce qui c'est passé. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 8:12

    Ce n'est pas dans mes habitudes de prendre une relation à bras le corps de cette façon là. Je suis plutôt résevée et je dois dire que pour la première fois de ma vie, j'ai envie de me dire que je me suis battue pour quelque chose. Aucune de mes relations avec les hommes n'a été propice à ce que je me montre digne de celle ci. Aujourd'hui il me faut me "battre" si je veux en tirer quelque chose. Aaron n'est pas le genre d'hommes à faire le premier pas et on le serait à moins avec ce qu'il avait eu à vivre, simplement j'aspirais à ce qu'il ait un peu plus de reconnaissance. Ce n'était pas par méchanceté qu'il agissait ainsi, bien au contraire, il était perdu en quelques sortes et je dois dire que ça me perturbe autant que lui. Mais est-ce-que tout ça ne vaut pas la peine de se battre ? Nous sommes aussi handicapés l'un que l'autre côté sentimentale, entre moi qui ait le chic pour trouver celui qui ne me faut pas et lui qui ne sait pas parler de ce qu'il ressent, on n'est pas sortis de l'auberge.
    Mais j'ai envie de tenter le coup, j'ai la curiosité de me dire qu'on peut vivre quelque chose de très bien tous les deux, sans se faire de mal, et ce qui m'importe tout autant est le bien être de Jack, je ne voudrais pas risquer de le perturber d'avantage. Je sais à quoi je m'engage si jamais il avait à se passer quelque chose avec Aaron. Quand je le vois lui, j'imagine également son fils. Je pense être assez altruiste pour comprendre le temps qu'il aura besoin de passer avec Jack et non avec moi. Jamais je ne pourrais lui demander de choisir.

    On n'est plus dans le professionnalisme Aaron, ça n'avait rien à voir et tu le sais très bien.

    Je me rends compte au fur et à mesure que je suis limite en train de lui faire une scène de ménage, et je m'en veux, parce que je me retrouve sous les traits de ma soeur et que ça ne me plaît pas plus que ça ! Elle sait gérer pour l'après elle, moi pas du tout ! Je ne suis pas habituée à me "rebeller" encore que je trouve ma rébellion plutôt cool pour le moment. Enfin ça reste à notre hauteur avec Aaron, je ne suis pas sûre qu'il sache gérer plus.
    Il s'approche de moi, je relève la tête vers lui, sa main se pose sur ma hanche et la mienne par dessus. Il m'embrasse sur le front et je ferme les yeux, je perçois toute la tendresse qu'il tente de me donner, et je ne la refuse pas, bien au contraire.

    Non, bien sûr que non, on n'oublie rien. Mais ce choix je ne peux pas le faire seule Aaron, parce que ça t'engage aussi. Je ne dis pas ça pour te le reprocher un jour, au contraire. Si on doit tenter quelque chose, je veux le faire, je ne veux pas passer à côté. Tu comprends ? Ce choix là je le ferais pour moi.

    Si mon bonheur en dépendait ne valait-il pas le coup que je m'engage sincèrement ? Moi je pense que si, l'amour ça n'a pas de prix, alors au lieu de penser de façon carrierriste et je me suis toujours refusée à le faire, je préfère tenter le tout pour le tout, quitte à regretter après, mais au moins je n'aurais pas à me dire que j'ai tout abandonné pour une histoire de boulot qui un jour ou l'autre me glissera entre les doigts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 13:26

    Je passe mon temps à vouloir me protéger moi ainsi que mon fils. J'ai toujours été quelqu'un d'introvertie. Pas du genre à aller faire la fête avec les copain mais plutôt à aller chercher le dernier Penny que j'avais put acheter dans un vide grenier ou autre pour compléter ma collection, j'étais un ados à part. C'est peut être ce qui avait séduit Haley à l'époque quand je suis aller jouer les pirates de Penzance avec elle. Il m'arrive souvent de rentrer chez moi le soir, d'aller embrassé mon fils qui dort avant toute chose, mais aussi de prendre le vieux book du lycée et regarder cette photo. Pour la simple et bonne raison que c'est la première chose que j'ai fait étant ados quand je suis rentré chez moi. J'ai ouvert ce book et j'ai tourné les pages jusqu'à trouver son visage ainsi que la promo dans laquelle elle était, et j'suis aller m'inscrire à cette pièce de théâtre. Je l'ai draguer à ma façon. Haley est la femme qui m'as fallut pour avancer dans la vie, j'ai partager pas mal d'années à ces côtés et même si je n'étais plus le même, je n'ai jamais cesser d'aimer ma femme tout au long de ces années.
    Mais maintenant elle n'est plus la, et je dois m'en faire une raison. Je dois faire ce qu'il y a de mieux pour mon équilibre et surtout celui de mon fils. Je n'avais pas draguer Elena comme j'ai draguer Haley, sa non j'en suis incapable. Encore faudrait-il que l'on puisse dire que j'ai draguer Haley dans le passé. Je n'ai jamais chercher à ce qu'Elena s'attache à moi. Je n'ai jamais chercher à provoquer ce baiser et pourtant c'est arrivé. Maintenant nous devons faire avec nos actes d'adultes et se montrer tel quel pour aller de l'avant. Elena c'est la chance que j'ai de pouvoir repartir à zéro en quelque sorte ou quand bien même essayer de remonter la pente.

    « Non tu as raison. J'ai eu l'impression de trahir Haley le jour de l'anniversaire de sa mort. Je n'ai jamais eu d'autres aventure qu'avec ma femme et le jour de l'anniversaire de sa mort je t'embrasse. J'ai eu l'impression de la trahir. »

    Mon regard se baissa. Je me mordillais doucement les lèvres par nervosité, et pourtant j'étais la, à côté d'elle, une main dans le bas de son dos puisque j'avais déposer un baiser sur son front jute auparavant. J'essaye de réfléchir un peut, il es sure que Haley aurait aimer que je refasse ma vie, que je ne sois pas seul, que Jack ai une figure maternelle. Mais je ne pensais pas en être capable avant d'apprendre à connaître Elena. Mes lèvres sur le front d'Elena lorsque je releva à nouveau la tête, nous tentions de réfléchir à ce qui allait ce passé par la suite.

    « Nous en re discuterons après. Nous avons une affaire à terminé. Strauss m'as demander de l'appeler et si je l'appelle pas je risque de me faire passer un savon. Je te promet que nous en parlerons quand nous serons au calme. Après l'enquête s'il te plait. »

    Je pense que nous devrions sincèrement s'engager pour le bien être de chacun. Pour tout les deux c'est essentielle à un moral meilleur. Elena as quelque chose qui fait que c'est elle qu'il me faut pour me reconstruire. C'est quelqu'un de doux, de compréhensif. Toujours de bon conseil et de nature à temporisé mon fort caractère, elle as l'ascendant sur moi. Timidement je vais déposer un baiser sur les lèvres de manière à celer nôtre conversation mais aussi la rassurer pour ne pas qu'elle pense tout le reste de l'enquête à cette histoire ce qui perturberais sont travail. Et aussi je dois l'avouer un peut parce que j'en avais envie.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 14:02

    Un point sur lequel nous nous accordions Aaron et moi, c'était la drague. On était passé maîtres dans l'art de ne pas savoir justement. Je n'ai pas pour habitude d'aller vers les hommes, comme il n'a pas l'habitude d'aller vers les femmes. Je n'ai jamais été douée à ce jeu là, bien trop timide. Un contraste avec Erika qui abordait tout ce qui bouge, et Cameron qui prend la relève et croyez moi, il nous faudrait une dizaine de vies pour apprendre à le faire comme les filles Carlson. Je suis l'exception qui confirme la règle disons. Entre Arizona qui aborde les femmes, Erika qui tape plutôt dans les hommes et en général pas les mieux pour elle et Cameron qui doit être en train de se chercher, moi je dis qu'on n'est pas rendus ! Je devrais peut être tenter de redresser la barre de mon mariage foireux. Mais Aaron est la perle rare. Respectueux, timide, tout comme moi, bosseur et accroché à certaines valeurs... Et puis papa. C'est un côté qui me séduit chez lui, ça prouve qu'il n'a pas peur de l'engagement à proprement parler, mais de se réengager, avec une autre, ce qui est très différent selon moi.
    Ma main toujours posée sur la sienne, il m'explique ce qui lui fait peur et pourquoi il a réagit ainsi. Je suis trop conne, j'aurais dû le comprendre bien avant, ce n'est pourtant pas dans mes habitudes de forcer les choses.

    Je sais, excuse-moi, c'était maladroit je... je ne voulais pas te blesser. Je sais que c'est dur pour toi, et en aucun cas je ne veux prendre la place d'Haley dans ton esprit, ni dans celui de Jack. Mais je veux que tu saches que si on s'engage, c'est toi et ton fils que je veux. Et il passera toujours avant, je ne te le reprocherais jamais.

    Je ne suis pas comme toutes ces femmes qui font semblant de s'intéresser à l'enfant pour séduire le père. Il y en a des tonnes des comme ça. Et je veux qu'il sache que parmis mes valeurs et mes principes, il y a celui des priorités. Je ne suis pas mère, je ne peux donc pas le comprendre aussi bien qu'elle mais je sais que si je l'étais, mon enfant passerait avant tout le reste, et je ne me verrais pas le lui reprocher, au contraire. Ca prouve qu'il aime son fils plus que tout au monde et c'est bien une chose dont je ne doute pas.

    Je répondrais à Strauss une fois qu'on sera fixés. Merci Aaron.

    Je l'embrassa au coin des lèvres en me mettant sur la pointe des pieds, avant de sortir discrètement du bureau, rejoignant le reste de l'équipe en me servant un café.

    - On a du nouveau, un certain Kyle Hugman, 19 ans, en deuxième année de droit à l'université de Miami. Ex quaterback déchu à cause d'une blessure au genoux gauche. Il a eu pas mal de conquêtes féminines mais elles lui ont toutes tourné le dos une fois qu'il a perdu sa place de leader au saint de l'équipe. Il a le profil idéal.

    Expliqua Emily.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 14:20

    « Ne t'en fais pas Elena, ce n'est pas bien grave. Et pour ce qui es de Jack il n'y auras aucun problème ne t'en fais pas. »

    Elle se met sur la pointe des pieds pour m'embrasser au coin des lèvres. Je savais très bien qu'elle ne voulait en aucun cas prendre la place d'Haley. Je sais aussi que Jack as tissé des liens avec elle. Et lui même me répète assez souvent qu'Elena est gentille et qu'il l'aime bien. Je suis rester dans le bureau, j'ai eu un coup de téléphone à passé à Strauss qui voulait absolument savoir ou on en était. Qu'allais-je lui dire? Que nous piétinons jusque la et que nous n’avancions pas beaucoup. Non il fallait attendre dorénavant que le reste de l'équipe revienne et nous disent si l'une des étudiantes avaient reconnus un jeune homme qui correspondrais au profil. Justement alors que j'était au téléphone c'est JJ qui entra dans la pièce pour me signaler qu'on avait une piste. Mais il nous fallait un mandat pour sa. J'ai justement Strauss au téléphone qui pourra se charger de demander le mandat au procureur. Je sort du bureau après avoir raccroché le téléphone dans le but de rejoindre l'équipe. Apparament il correspondrais parfaitement au profil. C'est un étudiant qui vit sur le campus, il es donc seul. Nous devons nous rendre chez lui afin d'essayer de récolter un maximum de preuve.

    « Bien je veux que tout le monde m'écoutes. Nôtre suspect n'as rien à perdre, c'est le genre d'homme pour qui sa carrière sportive comptait plus que tout. Il sait qu'il ne supporteras pas ni la prison, ni l'enfermement. On va donc devoir rester prudent. C'est un sportif il aime les trophées, cherchez donc des articles de journaux ou autre qui parlent de l'affaire en cours. Un corps mort c'est lourd à porter. Cherchez un VAN ou un véhicule utilitaire. C'est plus simple pour transporter un corps. Récoltez le plus d'indice que vous pouvez sinon on devras le relâcher. Tout le monde s'équipe on y va. »

    On partis donc vers les SUV ou je retira ma veste pour enfiler un gilet. Je mis ma radio en place, vérifia que j'avais bien mon arme avec moi et on pouvait donc aller sur le campus. Lorsqu'il s'agit de sécurité je suis casi tout le temps irréprochable. Une balle perdue est bien trop vie arrivée. Je pris une fois de plus le volant, la nous n'avions plus besoin d'être par deux. Rossi et Morgan étaient dans le deuxième SUV. On finit par arriver sur place, on descendis tous de nos véhicule.

    « Ce qu'il aime ces les femmes, de préférence les femmes blondes. JJ et Prentiss passez devant il auras un temps de réaction plus long avec vous en premier. Elena derrière Rossi et moi, tu n'as pas d'arme alors reste à couvert on ne sait jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 14:35

    Le profil prenait forme et c'était maintenant à nous de nous débrouiller avec notre instinct, c'est une grosse partie du métier. Le feeling, le ressenti, tout ça est important pour tout le monde, toujours est il qu'il n'est pas impossible non plus de se laisser avoir, alors il faut rester prudent et s'en tenir à un plan et un seul. Celui qu'établit le boss. Ce qu'Aaron fit dans la minute. Aucun de nous ne discutait les ordres, parce que ça fait parti de nous, de notre condition hérarchique. Nous n'étions que des agents rattachés à un service que nous ne dirigions pas. Mais Aaron le faisait, lui. Nous nous équipâmes de nos gilets, en faisant attention à ce que tout le monde ait bien comprit le plan. Nous craignons d'un suicide en cas d'arrestation. Il était trop jeune pour supporter l'idée d'être enfermé et par fierté, et par égo surdimentionné, faute d'avoir pu le laisser éclater jusqu'à présent, il pourrait conclure au suicide policier. Faire une connerie, un geste de trop, et y passer...

    Nous arrivâmes sur le campus, direction l'appartement de Kyle Hugman. Selon la loi il est adulte mais selon mon expérience c'est encore un gamin, blessé, par la vie et son orgueil. Ca ne doit pas être évident de se promettre à une carrière sportive, et dieu sait combien c'est de sacrifices, et puis finalement tout perdre sur une foutue chute. Le succès, le sport, les filles, les notes... Tout ça d'un coup est un gros choc émotionnel pour un jeune de son âge. Aussi fort semble-t-il se montrer. Au bout d'un moment la nature reprend ses droits et il n'y a plus lieu de parler de contrôle de soit.
    Je resta à couvert derrière les garçons.

    - Clear !

    Toutes les pièces furent examinées, enfin toutes... Les deux seules constituant la petite chambre étudiante, j'en avais une comme ça à la fac moi aussi. On doit reconnaître que c'est une vraie chambre de mec. Morgan et moi fouillâme la chambre principale.

    Il n'est pas mature émotionnellement, ni même psychologiquement. Regardez ces emballages, que du fast food, des repas rapides, il ne faisait plus attention à son alimentation comme doivent le faire les sportifs en général. Il avait abanonnée toute ligne de conduite. La coupure émotionnelle à suivit, et c'est à partir de ce moment qu'on commencé ses meurtres j'imagine.
    Ces photos retournées là, elles indiques une époque qu'il voudrait oublier. Mais il ne les a pas enfermées dans un tiroir, elles restent sur le bureau. Il veut oublier mais pas renier son passé. Tout ça lui pèse. Mai il y a deux filles qui reviennent plus que la moyenne. Regardez, elles sont sur trois des 6 photos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 14:52

    A la suite de cela je remis mon arme dans son étuit. Nous étions tous rendus dans le semblant de salon à observer ce qui nous entourait. Sa ne faisait que confirmer que nous étions sur la bonne piste. Une fois de plus nous sommes arrivés trop tard. Je pris mon téléphone et appela Garcia.

    « Garcia! Je veux que tu nous dise si Taylor Vagner et Delinda Foster habite sur le campus. Je veux aussi l'immatriculation et le type de véhicule de Kyle. »

    « Alors.. Delinda Foster habite à deux rues d'ici elle n'as pas de chambre sur le campus.Elle habite au 475 Florida Road. Quand au véhicule du suspect il conduit une Ford grise. Immatriculé YB51A. »

    Je raccrocha après avoir remercier Garcia. Sans que je n'ai à dire quoi que ce soit toute l'équipe avait compris que nous partions pour l'appartement de Delinda Foster. Elle était peut-être même déjà en danger. J'avais demander à Prentiss et Reid de rester ici pour trouvé un maximum de chose pour que nous soyons sur que Kyle Hugman était bien nôtre suspect. Tout le monde était donc en route pour l'adresse que nous avait indiqué Garcia. Silence et concentration étaient de la partie. Pas un mot ne sortaient de nos bouches si ce n'est pour donner des ordres sur la manière d'opérer. Une fois devant l'appartement on éteignis nos feux. On put apercevoir le véhicule du suspect garée juste devant. Je coupa donc le moteur de la voiture et finit par prendre parole.

    « Très bien on va devoir y aller rapidement de façon à le prendre par surprise. Si il sait qu'on es la il ne tarderas pas à tuer l'étudiante et sa suicider ensuite. Nous devons le prendre vivant. JJ tu passe devant comme la première fois. Je te suivrais de près. Rossi tu prend par derrière je ne veux pas qu'il ai une chance de s'enfuir. Elena, David avec JJ et moi. On y va. »

    On sortis donc de nos véhicule une fois de plus. Nous voila devant la porte, arme en main, sans un bruit. Les autorités étaient en train de mettre en place un périmètre de sécurité de façon à ce que sa n'attire pas les curieux et de plus pour ne pas qu'il ai la moindre chance de s'enfuir. Après qu'on ai décompté de trois on finit par entrer à l'intérieur, il était prêt à sortir, le couteau sous la gorge de la victime.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 15:34

    Aaron réussit à trouver des infos sur une potentielle prochaine victime. Il avait cet esprit logique et rapide que tous les novices lui envient. Son métier il ne le faisait pas, il le vivait carrément, et personne n'irait à l'encontre de ça. Je dois dire qu'encore une fois c'est quelque chose qui me plait chez lui. Beaucoup de choses me plaisent en fin de compte, mais on ne va pas le dire, baver sur son boss ne se fait pas ! Encore moins en service.
    Alors que nous attrapions une nouvelle adresse, chacun de nous se prépara pour intervenir. Pourquoi le SWAT n'était-il pas dépêché ? Peut être par manque de temps, je ne sais pas. Ce qui est sûr c'est qu'il est de notre devoir d'agir, et donc de notre responsabilité. Je n'avais pas encore mon permis de port d'arme, de toute façon je n'étais pas sûre de vouloir réellement m'engager à la BAU. Je sais que si je venais à le faire, notre histoire avec Aaron serait condamnée, je ne veux pas prendre ce risque, sauf s'il le prend avant moi et me demande d'accepter. Je reconnais sa droiture, il ne veut rien m'imposer. C'est tout à son honneur.

    Nous entrâmes tous, d'un côté différent de la maison. Seulement nous le trouvâmes avec la victime, il allait achever son parcours en tuant sa veuve noire. Sa reine des abeilles. Je connais ce genre de psychopaties. Tout du moins assez pour savoir que sa force en sera décuplée par l'adrénaline. Il pourrait la briser en deux, comme ça, vu sa carrure et la folie que nous lisions dans ses yeux. Prenant mon courage à deux mains, non armée, gilet par balle, je leva les mains pour qu'il voit que je ne tente rien et m'avança.

    Kyle, ne fais pas ça. Tu sais où te mènera ce genre de folie meurtrière, et tu ne le veux pas. Je sais que tout perdre est difficile. Mais tu dois essayer de te relever, tu peux le faire, tu as eu le courage d'accomplir tout ça, pourtant tu étais seul, tu pourras faire le reste.

    Je ne l'encourageais pas mais je feintais de montrer de l'ampathie pour lui, histoire de satisfaire son égo de mâle dominant qui a du mal à s'imposer, gagner ainsi sa confiance. Je ne sais pas si ça marchera aussi bien qu'il le faudrait, toujours est-il qu'il me faut le faire, le tenter du moins, je suis la seule à ne pas pouvoir me défendre par les armes, au moins que je le tente façon Reid.
    Je m'approcha un peu plus de lui, sans gestes brusques.

    Lâche la Kyle, vaut-elle la peine que tu prennes 30 ans de plus ? Non, et tu le sais aussi bien que moi. Alors pose ce couteau, fait preuve d'intelligence. Je sais que tu en es plus capable que n'importe qui ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 15:50

    Juste un gilet par balle. Voila ce qui protégeais Elena de ce psychopathe. Il avait seulement un couteau à la main, mais rien ne nous indiquait qu'il n'avait pas d'armes à feux. Ce genre de gestes inconscient à le dont de m'énerver. Je monte très vite dans les tours. Je suis comme sa. Parfois un peut tyrannique, la sécurité de mon équipe compte avant toute chose. Je me refuse le fait qu'il peut leur arriver quelque chose. Et ne pas avoir demander à Elena de rester dans la voiture jusque la m'avait demander un bon nombre d'effort. Et la, voila qu'elle s'avance à essayer de raisonner un psychopathe qui ne connais pas de raison justement.

    « Carlson recule toi c'est un ordre! »

    Mes ordres avaient était clair depuis le départ. Il n'as rien à perdre et emporter un agent du FBI avec lui dans son suicide aurait été une aubaine pour lui. J'avais été clair. Et si il y a bien quelque chose dont j'ai horreur c'est que l'on discute mes ordres. Qu'on les transgresse. Et la je dois avouer que j'avais peur pour elle. Je vis le jeune homme glisser une main dans la poche de son pantalon, dieux sait ce qu'il pourrait faire. Mais Rossi lui, avait eu le même réflexe que le miens. Il avait tiré dans le bras gauche et moi dans le bras droit. L'homme tomba à terre sous la douleur. Rossi prit la victime pour la faire sortir dehors. Moi je passa les menottes à l'homme qui était dorénavant à terre, et l'embarqua dans une des voitures de polices. Je m'éloigna un peut pour pouvoir me calmer. Je n'aime pas que l'on discute mes ordres et la j'avais eu peur pour elle. Quand je la vis, je la regarda droit dans les yeux.

    « Si tu ne respecte pas les ordres que je te donnes, tu vas finir par y passer! Je ne suis pas superviseur pour rien! Il allait sortir une arme et toi tu étais fichus! Tu comprend?! ce que tu viens de faire était absurde d'autant que tu savais que si il pouvait embarquer un agent dans son suicide il n'aurait pas hésiter! La prochaine fois tu resteras au poste. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 19:48

    Loin de moi l'envie de transgresser les règles mais j'agis avec instinct, ce n'est peut être pas le bon, mais c'est le mien. Pouvais-je décemment laisser cet homme prendre cette femme en otage sans rien dire ? Sans tenter quelque chose ? J'étais las seule à ne pas être armée, sans doute la seule à pouvoir lui inspirer confiance un minimum selon le profil, alors je n'avais pas hésité, j'ai quoi à perdre concrètement ? Et puis Erika passe sa vie à ça ! Bon elle se fait toujours remonter les bretelles mais ça ne l'a jamais changée.
    Je ne bougea pas avant de sentir deux déflagrations, le souffle des balles m'avaient frôlé, c'est là qu'on se sent vulnérable à un point inimaginable. Je ne sais par quelle chance j'étais restée immobile. Toujours est il que le suspect s'effondra devant moi, atteint aux deux épaules, ils ne plaisantent pas ici !
    Rossi le fit dégager, avant qu'un bras de fer ne s'engage entre mon boss et moi, alors est-il du genre à mélanger boulot et vie privée ou au contraire à faire la part des choses ?

    Il allait... !

    Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, qu'il enchaîna, encore et encore, pour quelqu'un qui ne parle pas je dois dire qu'il est plutôt en train de se rattraper là.
    Je pris sur moi, je ne voulais en aucun cas jouer l'insolence, ça ne me ressemblait pas. Je lui répondis ce que je ressentais, de toute façon maintenant l'enquête était finie, et elle aurait pu plus mal tourner encore.

    Non Aaron, parce qu'il n'y aura pas de prochaine fois. Ta décision sur nous ne changera rien. Mais je ne suis pas faite pour ça, j'ai pas les tripes. Ca c'est ma soeur, pas moi.

    Retirant mon gilet par balle en le regardant dans les yeux. J'ai tenté de me faire violence pour être une autre, mais je ne suis pas une autre. Je ne suis que moi. Et moi seule.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Mar 29 Mar - 20:07

    Je sais qu'elle n'est pas du genre à faire sa dans un but suicidaire. Qu'elle voulait réellement aider ce garçon. Cependant il fallait dire que sa aurait été Prentiss ou JJ ou un autre, il aurait eu le droit au même savon. Reid avait tenté la même expérience cela doit faire trois ans maintenant. Il s'en est souvenue et n'as jamais plus recommencé. Je ne mélange pas travail et vie privée, bien que pour l'instant Elena et moi n'avons pas de vie privée en commun. Enfin pas totalement. La ce n'étais pas la personne qui l'as embrassé hier mais son patron qui lui parlait. Je sais que parfois je peut être un peut sec. Je peut heurter les personnes qui me connaissent peut et parfois même celle qui me connaissent bien, et croyez moi loin de moi l'idée de lui faire mal. Mais je voulais qu'elle comprenne, si j'étais dur avec elle c'était pour qu'elle apprenne et qu'elle avance.

    Elle me fit part de sa décision de ne pas rester à la BAU. Je resta la, à ne rien pouvoir ajouter à sa. Mes collègues eux se faisaient tout petit, comme si ils n'avaient rien entendus. Je sais qu'ils ont tout entendus au fond de moi. Mais de toute façon je ne savais pas quoi répondre à sa. Je préféras ne rien ajouter. Je me contenta de monter dans le SUV gardant un silence impossible à percer. Je savait être très fermé c'est peut être une des choses que je savais le mieux faire. Je me contentais de regarder la route, de prendre mes affaires, et dans l'avion, de remplir mon rapport. Je savais que je passerais une bonne partie de la nuit dessus. Cependant j'avais une promesse à tenir à Elena. J'acceptais sa décision de ne pas rester, je n'avais pas tellement le choix en fait, ce que je signala dans mon rapport. Quand il commença à se faire tard, je pensa à mon fils Jack. Je finirais de remplir le dossier demain matin, ou dans la nuit. Mon sac et mes rapports sous le bras, j'alla vers Elena. Il ne restait plus que Morgan et Prentiss. Mais ils devaient être je ne sais ou. Une main se posa sur son épaule, la mienne en faite.

    « Jack voudrait te voir. Sa nous donneras l'occasion de discuter. »

    Je pris sa veste que je lui passa autour des épaule la laissant l'enfiler ensuite, et passa une main dans son dos pour lui laisser le passage. Une enquête de plus. Un homme en plus derrière les barreaux. Et encore des horreurs que nous gardons tous au fond de nôtre mémoire.


Sujet Clos
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: « Like a return in past »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Like a return in past »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i n v e s t i g a t e . s e r v i c e s ™ :: Washington D.C. :: GeorgeTown :: Oak Hill Cimetery & Church-