AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Like a return in past »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 14:44

    Ce qui reviendrait donc au fait qu'il trouve ses victimes sur l'ancien réseau, et les contacterais sur le nouveau. Sur Facebook je suppose, Twitter est encore trop peu répendu et pas assez sécurisé à son goût. Il ne cherche pas la facilité, et il laissera moins de trace en piratant un compte Facebook qu'un compte Twitter. Il est loin d'être bête, il a pensé à tout ça bien avant nous, j'en suis sûre.

    Il appela ensuite Garcia, on prenait de l'avance, de l'ampleur, l'enquête avançait. Il n'y a rien de pire qu'une enquête qui stagne. Il était déjà tard, plus de 21 h, mais c'était une question d'habitude pour nous. Le temps du trajet, puis celui de l'installation, les heures de sommeil se comptent sur les doigts d'une main dans une bonne équipe.

    - Alors... Je recoupe la liste d'amis des premières victimes entre elles et... J'ai plusieurs noms Hotch. Et apparement c'est pas des prix nobels. Ils s'en ventent carrément sur leurs profils ! Alors on a quatre noms. Ce qui correspond à la liste de ce que vous aviez eu tout à l'heure je suppose. Matt Gordon, Jason Wrick, Carl Stetson et Kyle Butter. Ils ont tous au moins une victime en commun. Quaterback de leur université, passé sportif au lycée, deux d'entre eux ont un père entraîneur. Mais un seul d'entre eux à un père en prison et une mère décédée. Mais je croyais que notre homme vivait dans l'ombre justement ? Un complice ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 14:56

    « Je sais pas encore on va y réfléchir ne tirons pas de conclusions trop rapidement.» Je coupa le téléphone et me tourna donc vers Elena. « Il nous manque un élément. C'est une vengeance trop personnelle pour qu'il es un complice. Qu'est ce qu'on as loupé? »

    On avançait et on reculais. Voila l'impression que j'avais. Si il avait un complice il fallait reprendre le profil à zéro, et comme je viens de le dire à Elena, c'est bien trop personnel pour que ce type de tueur ai un complice. il es plutôt complexé. Solitaire, je ne pense pas qu'il ai de complice, mais après tout je peut me tromper cela arrive. Je regarda ma montre. déjà 21 heures. Le couvre feu étant mis en place JJ et Prentiss revinrent au commissariat. Je faisait les cents pas une fois de plus. J'avais l'impression de piétiner. On passait à côté de quelque chose et ce genre de chose à vraiment le dont de m'énervé. Je ne sais plus par ou commencer, j'ai l'esprit embrouiller. Et ce genre de choses m'énerve rapidement. Je prend ma veste, les sourcils froncés. Je sort d'un pas décider dehors. Je vais m'allumer une cigarette. Depuis la disparition d'Haley je me suis mis à fumer. J'ai besoin d'évacuer et je trouve réconfort dans mes cigarettes. La journée n'était déjà pas une des meilleurs, ce qui fait que je soit un peut tendus, et plus que jamais. J'ai croiser au passage Morgan qui m'as interpellé aux côtés de Rossi mais ne voulant pas être désagréable j'ai continuer mon chemin. Elena vint me rejoindre quelques minutes plus tard, je dois dire que cela ne m'étonne pas. Elle as appris à me connaître et sait ce que veut dire ce genre de réaction.

    « Il nous manque un élément. On as pas le droit de piétiner. Si jamais on se loupe demain matin on retrouve une nouvelle victime gisant sur la plage étranglée et poignardée! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 16:10

    La peur de l'échec nous envahi tous à un moment donné. On ne peut pas controler le futur, juste tenter d'améiorer le présent en espérant que ça suive, mais c'est bien plus facile à dire qu'à faire. A cette heure de la journée, tous les sentiments et le ressenti sont décuplés, c'est la tombée de la nuit qui fait ça. J'avais lu un truc quelque part sur le comportement plus facilement influençable le soir. D'où le phénomène des coups d'un soir en boite, explication claire net et précise de ma jumelle !
    Hotch batît en retraite et parti fumer sa cigarette à l'extérieur des locaux, je sais qu'il s'y est mit peu après la disparition de sa femme, la pression devenant trop intense. Je comprend ça, je ne suis jamais tombée dedans, mais il n'est jamais trop tard pour la première. Cependant je me félicite de ne jamais y avoir touché encore, je ne veux pas, une cigarette en soirée de temps en temps, avec des amis, mais rien de plus, pas une dépendance. Je suis déjà bien trop dépendante de mes émotions et ça ne me réussis pas toujours.
    Je le rejoignis, rester seul n'est bon pour personne, surtout pas pour lui qui ressasse de vieux souvenirs. Je m'assieds donc à ses côtés, croisant les jambes, me penchant sur le côté pour capter son attention.

    Hotch on va le trouver. Et si ce complice justement n'était que le déclencheur ? Admettons qu'il ait une personnalité effacé comme on le suppose depuis le début. Il a forcément eu un ami, avec une influence très forte. Peut être qu'un jour il en a eu marre d'être le cerveau et l'ombre du duo, alors il agit en solo. Soit par besoin d'exister, soit parce que l'autre lui a procurer un sentiment d'abandon. En déménageant ou bien en lui demandant de le lâcher. Je sais ce que veux dire être discrète, et avoir besoin de son double exister.

    Sans Erika à l'école je me serais faite bouffée, de même au lycée, il n'y a qu'à la fac où j'ai été seule. Mais elle me protégeait beaucoup, jusqu'à la mort de Sandro.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 16:25

    Honnêtement la j'avais plus besoin d'évacuer qu'autre choses. J'ai perdu tout sang froid. Ma journée bien sombre de part un anniversaire tragique ne me rend pas objectif. Il n'est pas dans mes habitude de perdre contrôle de moi même comme cela. David m'as vus craquer une fois, Jason aussi. Morgan m'as vus énervé. Si je compte bien cela doit faire trois fois. Mais je sais aussi qu'avec Foyet on c'était planté depuis le début. Et si on avais agis plus tôt des vies aurait été épargnées. Mais ce ne fut pas le cas. Je me pencha sur la barrière gardant une vue sur la ville. Je fumais ma cigarette passant une main sur mon front pour tenter de réfléchir un minimum. Je crois que je lui en ai trop demander aujourd'hui, mais je ne peut pas me permettre de flancher. Je dois faire forcing.

    « Le cervaux discret veut prendre les devants. Il n'y aurait plus tellement de motif personnel. A moins que si nous avons deux suspect, les deux ayant eu le coeur brisé se serait associés? Et si c'était un père un et un fils. On es a Miami certes mais l'Université est l'unique de la région. On en trouve pas une autre avant soixante kilomètres. Le père aurait eut la même expérience il y a des années. Il as décidé de se venger. Il monte la tête à son fils et en créé un tueur en série. Il faut qu'on voie si le père de Kyle Butter n'as pas envoyé de lettres à son fils, si il lui rend visite. Ils se mettent peut-être même d'accord en prison. »

    Je commençait à emmettre de nouvelles hypothèses. Mais sa reste des hypothèse. De plus on as même pas encore donné de profil à la police. Heureusement on as quelques jours devant nous. Mais le plus tôt seras le mieux. La vie d'une étudiante est encore en danger et on se doit d'agir au plus vite, avant que le pire arrive à nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 16:35

    Non, ça me paraît trop aléatoire comme schéma. Je pense que le suspect a eu un ami, un ami auquel il s'est raccroché après un stress intense, comme l'incarcération de son père par exemple, mais le fait que cet ami lui même mette fin à la relation, pour une raison ou une autre lui aurait fait comprendre qu'il n'a plus rien à perdre et pour éviter de voir qu'il est seul, il tue toutes celles qui lui rappelle qu'il l'est. Vous me suivez ?

    Il était épuisé, ça se voyait à des kilomètres, il n'avait pas dû dormir depuis des jours, des mois même, son visage s'en trouvait étrangement marqué. On a tous passé des nuits blanches un jour ou l'autre, par angoisse, révisions, pour faire la fête... Mais aucun de nous n'en n'est ressorti aussi épuisé. Moralement plus que physiquement. Mais le corps et l'esprit son liés je suppose. J'y crois même.

    Il n'y a pas de complice, mais un déclencheur, et au lieu d'être un évènement c'est une personne. Je pense que ça se tient. Il ne doit pas y en avoir des masses à l'université. D'ailleurs les quaterback sont rarement dépourvu de confiance en eux.

    Je le voyais réfléchir, se frotter le visage, à bout de nerfs, la cigarette tremblante entre les mains.

    Vous devriez rentrer à l'hôtel, appelez votre fils, vous êtes crevé, vous n'êtes plus objectifs, vous n'arriverez à rien sans une bonne nuit de sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 16:47

    Plus je réfléchissais, plus ce que je disais me semblais sonner faux. Je n'arrivais plus à réfléchir. Et pourtant. C'est pas faute d'avoir essayer. Mes nerfs étaient à vif. La fatigue et le stress de cette journée n'aidait à rien. Privez vôtre corps de son énergie et de sommeil ou vous n'aurais plus aucune capacité à réfléchir sans avoir des pensée dans un profil illogique.

    « On va faire un point avec le reste de l'équipe, après sa on va tous allez se reposer. On as pas dormis depuis un petit moment vus qu'on reviens à peine d'une enquête et sans sommeil personne n'avanceras à rien.»

    Je jeta ma cigarette au loin après l'avoir écraser puis rangea mon paquet et mon briquet dans mes poches. J'accompagna Elena dans le commissariat et on alla retrouver le reste de l'équipe. Morgan me regarda inquiet. Prentiss avait l'air de compatir. Dave avait compris. Reid ne comprenait pas ce silence. Et JJ restait toujours aussi discrète. Ils réagissent tous de façon identique à chaque fois. Je les connais ils font partie de ma famille. L'ambiance semble pesante au seins de la pièce. Mais il faut que je me reprenne. J'alla jusque sur le tableau effacée certaines hypothèse que l'on avait écris puis démentis. Je regarda un moment les photos des victimes, puis les dossiers que je connaissait déjà par coeur. Mais je me refusais de flancher dans un moment aussi crucial.

    « Bon d'accord, vous allez tous me dire ce que vous avez trouvé et ce qu'on vous as dis. On fait un point et ensuite on va tous se reposer. Demain on auras beaucoup de travail et nos cerveaux ne suivent plus. Et sans sa on ne peut plus avancer. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 16:57

    Vous avez raison, j'appelle l'hôtel.

    L'hôtel le plus proche, j'y réserva les trois dernières chambres, manque de bol tout était complet, normal en cette saison, les beaux jours arrivaient et ici c'est déjà l'été. Il n'y a qu'à voir la population tourstique déjà en place ! J'aimais beaucoup Miami quand j'y vivais, je passais pas mal de temps le soir sur la place, à réfléchir, à décompresser... Boire un verre seule ou bien manger un bout, toujours seule. Ed n'aimait pas que je m'entourre, il avait l'impression de perdre le contrôle et ça ne lui plaisait pas. Que ce soit homme ou femme.
    Nous rentrâmes à l'intérieur pour un brainstorming de dernière minute. Emily prit la parole.

    - OK, alors on a plusieurs hypothèses. Celui du complice, celui du lien familial, celui du dominant/dominé, et une liste de suspects, 6 en tout. Dont 4 noms qui reviennent. Mais on ne peut rien négliger. En dehors de ça je pense qu'il faut attendre l'analyse des corps. L'autopsie est pour demain matin.

    Voila tout ce que nous avions. Je ne voyais rien d'autre à redire. Alors que tout le monde prenait ses affaires pour rentrer à l'hôtel, à moi de leur annoncer la mauvaise nouvelle.

    Il n'y avait plus que trois chambres, et l'hôtel le plus proche en dehors de celui là se trouve à 35 km.

    Ce qui n'est pas bon pour nos affaires, on est d'accord ! J'empoigna mon sac, et ma veste. L'enfilant, il ne faisait plus si chaud que ça finalement. Vérfiant mon portable, peut être que ma soeur avait essayé de me joindre en sortant des cours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 17:16

    Miami et sa chaleur. J'avais de plus en plus de mal à redescendre en température. A réfléchir, marcher puis les café que l'on bois aussi tout cela n'arrange rien. Prentiss nous dis qu'elle n'avait rien de nouveau à nous dire, autrement dis on avait tous autant piétiner les uns que les autres. Moi j'ai connus la Caroline du Nord la ou je suis née et Quantico. Je voyage vraiment depuis que je suis au département. Pour travailler, donc je connais de plus en plus le pays, mais à vrai dire je n'ai pas tellement le temps de visiter. C'est le moment qu'à choisit Elena pour nous dire que finalement il ne restais que trois chambre. Ce qui veut dire deux par chambre. Tampis, on feras avec. De toute facon nous avons jamais été difficile. Les binômes allaient donc rester ensemble s'ils souhaitaient travailler cela serait plus facile pour se concerté.

    « Très bien alors on reste par équipe. Si on peut y réfléchir un peut avant de nous reposer ce seras plus facile en étant avec nos binômes. Reposez vous bien demain une longue journée nous attend. »

    Je pris mes affaires puis alla vers le SUV en direction de l'hôtel. On avait cinq minutes de route à peine à faire ce qui n'étais pas bien énorme. Ce serait toujours mieux que de faire les 35 kms surtout qu'on ne sait pas combien de temps nous allons rester ici et si l'enquête va avancer ou pas. On gara la voiture dans le parking sous terrain puis on avança vers la réception de l'hôtel. De la on pris nos clefs de nos chambre respective.Je posa mes affaire à l'entrée puis m'asseya sur le lit dans un profond silence. Je ne parlais que très peut, et j'avais pas vraiment prévus de me retrouver dans la même chambre qu'Elena ce qui me gêna quelque peut.

    « Je vais prendre une douche. »

    Je pris mes affaires que j'emmena avec moi dans la salle de bain. J'appellerais mon fils après ma douche. Je ressortis quelques minutes plus tard en tenue de sommeil. En même temps j'avais pas tellement prévus de partager ma chambre. Je pris mon téléphone et appela donc mon fils. « Hei Buddy.. C'est papa. Comment tu vas mon Grand? » Les moments que je passait au téléphone avec mon fils pouvaient être les rares moments ou je m'accordais un sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 17:40

    Nous voila partis pour l'hôtel, Aaron prit les choses en main, ça me faisait bizarre de dépendre à nouveau d'un homme, sauf que là il s'agissait de mon boss ! Ce n'était pas la même histoire du tout. Et pourtant c'était pour la bonne cause. Je ne voulais pas créer de jalousies dans l'équipe, faire penser que je profitais de la promotion canapé, ce n'était absolument pas dans mes principes et encore moins dans mes idées.
    Nous passâmes la porte et il resta assis longuement sur le lit, je posa le mien sur le canapé, et déposa les dossiers sur le bureau. Je sorti mon téléphone. Je ne cessais de le surveiller en ce vendredi soir, ma petite soeur sortait et je n'étais pas toujours rassurée de la savoir seule avec ses amis, elle avait sa propre chambre sur le campus et ma foi son indépendance lui allait à ravir.

    "Allô ma puce ? Je voulais savoir comment ça allait. Soit prudente ce soir. Je suis à Miami avec le reste de l'équipe. J'ai fini là. Envoi moi un texto quand tu rentre. Oui, je sais que tu ne seras pas rentrée quand je me lèverais, mais n'oublie pas. C'est ça. Je t'aime ma puce. A tout à l'heure."

    Je protège ma petite soeur comme si elle était ma fille. J'ai pris le relais, Arizona et Erika n'en n'étaient pas capable, elles n'avaient pas réussis à voir les choses autrement qu'autour du décès de Sandro, je le comprenais, je prenais plus facilement sur moi.
    Il parti ensuite se doucher, et revint en jogging et t-shit de la fac. Il téléphona à son fils. J'en profita pour sortir mes affaires.

    - Papaaaaaaaaa ! Je suis chez tata, on a fait pleins de gâteaux. Tu vas rentrer dans longtemps ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 17:52

    « Je sais pas mon chéri. Papa est encore partis travailler. Mais je pense très fort à toi tu sais. Tu prend soins de tata Jessica d'accord? Je fait au plus vite pour rentrer. Je t'aime mon fils. Je t'appelle demain. Garde moi un bout du gâteau d'accord? Merci Buddy. Bonne nuit. »

    Le sourire aux lèvres je coupa mon téléphone. Je me sentais légèrement coupable de ne pas être à ses côtés un jour pareil. A cet instant, j’espérais que tout aille bien pour lui. Je suis sur que Jessica l'as emmener sur la tombe de Haley aujourd'hui, mais j'aurais préférer être la pour lui. J'avais du mal à assumer le fait de partir en mission le jour de l'anniversaire de sa mort. J'alla vers la machine à café de la chambre et en fis couler un peut. Je me servit une tasse et en servit une à Elena. Je lui posa son café sur la table de nuit qui se trouvait à côté d'elle et me plongea dans le dossier. J'avais beau lire et relire plus rien ne suivait.

    « Il se fait tard. Je prendrais le canapé. Passe une bonne nuit. »

    Assis sur la petite chaise, j'avais allumé simplement une petite lampe sur le bureau, de façon à pouvoir travailler sans la déranger. La plupart des nuits que l'on passait à l'hôtel, je ne me servait pas tellement du lit. Je préférais étudier le dossier encore et encore bien que je le conaisse par coeur. Et je voulais trouver une explication à tout sa.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 18:00

    Je parti me doucher, lui laissant toute l'intimité dont il avait besoin avec son fils au bout du fil. Je ne voulais pas déranger, et puis j'avais besoin d'une bonne douche, pour me détendre, je suis épuisée, j'ai l'habitude des longues journées mais peut être pas aussi intenses. Je ne sais pas pourquoi nous ne parvenions pas à en faire d'avantage sur ce foutu profil, peut être qu'avec les idées claires tout irait beaucoup mieux. Encore faudrait il parvenir à se mettre d'accord sur un profil précis. Ce n'était pas encore gagné.
    Je sorti de la salle de bain, pull ample, de la fac de Stanford, rouge, inscriptions blanches. Il date de la fac. C'est dire qu'il date. Les jambes nues, malheureuesment je n'avais pas pensé au reste. Je ne pensais pas partager ma chambre avec mon boss si vous voyez où je veux en venir ^^
    Je me glissa sous les couvertures, je le trouvais galant. Je le remercia pour le café et entrepris de lire un peu de mon dossier, je l'avais en tête mais on ne sait jamais, un détail...

    Harvard. Ma soeur y étudie en ce moment.

    Avec deux ans d'avance s'il vous plait ! Pas que ce soit une grande bosseuse mais disons qu'elle est douée pour son âge. Aaron portait un pull Harvard, le berceau du droit. Coincidence, incitation à se confier, cet homme a besoin de parler. Ca se sent.
    Démaquillée, les cheveux attachés, emmitoufflée dans mon pull, j'esquissa un léger sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 18:08

    Plongé dans mon dossier, je ne disais pas grand chose. Je me contentais de boire mon café et de réfléchir. Je n'avais pas grand chose à dire en même temps que pourrais-je lui dire d'autres que à propos du boulot? Puis je veux la laisser se reposer bien qu'elle n'as pas l'air forcément apte à dormir puisqu'elle vient d'ouvrir le sujet sur Harvard. Je regarde mon tea shirt à travers la glace. Il es vrai que si il y a bien quelque chose dont je suis fiers c'est d'être passé par Harvard. Mon frère aurait dus faire pareil mais il as finit par choisir la cuisine. Moi j'avais suivis les traces de mon père. Il aurait dus en être fiers. Mais mon père est un sujet que je ne préfère pas évoquer. Trop de douleurs en ressorte, certaines choses dont je n'ai jamais parler avec qui que ce soit.

    « J'ai suivis les traces de mon père. J'ai décider de devenir procureur dans un premier temps avant d'attérir au département. J'étais du genre premier de la classe. »

    Pas besoin d'en dire plus. Il n'y a pas grand chose à ajouter. J'ai déjà fait un effort je me suis retourné j'ai lacher mon dossier pour discuter avec elle. Après tout ce ne seras pas la première fois. Nous sommes devenus assez proches et elle fait partie de l'équipe à part entière pour moi. Je me leva et alla vers sont lit, puis je lui dis de but en blanc.

    « Qu'est ce qui te fait hésiter? C'est le poste idéale pour changer de vie et retrouvé la paix intérieur avec toi même. J'avoue ne pas comprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Ven 25 Mar - 21:09

    Préférer ses bouquins de maths au détriment des copains de sa classe, vaguement toléré dans les soirées étudiantes sans jamais parvenir à trouver sa place ? Je connais ça oui...

    Fin sourire en coin avant de baisser les yeux. Aaron et moi nous ressemblions plus que je ne voulais bien le croire. Nous avions tous les deux la même place sociale au temps du lycée apparement. Je ne sais pas comment lui l'avait vécu mais moi je n'aurais pas pu le faire seule, je suis trop discrète pour ça. Je ne me connais pas sous une autre identité que celle de la petite Elena toute discrète et qui s'excuse même d'exister.Je n'ai jamais eu une personnalité très imposante alors faire parti des premiers de la classe n'aide pas, mais apparemment il connait ça. Je suis sûre qu'on connait beaucoup de choses en commun.
    Contre toute attente il fit le premier pas pour venir vers moi et s'approcha du lit, je posa mon dossier par terre et joignis mes mains l'une à l'autre. Il me fallait un temps de réflexion.

    Je... Je ne sais pas Hotch. C'est nouveau pour moi. C'est un changement de vie. Je ne sais pas si... Ecoutez, je ne suis pas sûre d'avoir les tripes pour ça. J'ai toujours été la petite fille du premier rang, bien sage, bien éduquée, très discrète. Je n'ai pas ça dans le sang. J'ai une soeur jumelle, Erika. Elle est chef de l'anti-terrorisme au bureau fédéral de New-York. Elle c'est son truc. Mais c'est le jumeaux dominant. Elle sait gérer tout ce stress, toutes ces horreurs. Moi je ne sais pas encore. Et je ne veux pas vous pénaliser pour une foutue revanche sur la vie. Vouloir est une chose, pouvoir en est une autre.

    Relevant une seconde le regard vers lui avant de le baisser à nouveau.


[Edit Billie : Attention à certains posts qui sont à un peu moins de 15 lignes Wink. Mais bravo pour votre enthousiasme & votre activité =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Sam 26 Mar - 16:08

    « J'y ai rencontré Haley. J'étais en dernière année à l'Université. Tu imagine bien la scène? Un intello qui se met au cours de théâtre parce qu'il as des vues sur une blonde qu'il as croisé au détour d'un couloir. Il ne lui as jamais parler, il n'as même jamais aborder une fille. Je sais pas faire sa. Mais la seule fois ou j'ai eu à le faire j'ai été tellement maladroit qu'elle est tombée amoureuse. Moi j'y connaissait rien au théâtre. J'ai été le pire des pirates qu'ai pût jouer sur cette planète. »

    Le jour était assez difficile à vivre pour moi. Cela fait maintenant un ans que mon amour de jeunesse et la femme que j'ai aimé pendant plus de vingts ans as disparût. J'ai pour habitude de tout garder pour moi. Mais la sa deviens assez compliquer. Je ne comprend pas comment je n'ai pas pût arrêter Foyet. Comment il as fait pour être plus fort que nous, plus rapide. Il avait toujours une longueur d'avance. Il m'as enlever ce que j'aimais le plus au monde avec mon fils. Je sais pas si je m'en remettrais un jour. Je ne sais pas si j'arriverais à faire le deuil de ma femme un jour. Je me sens résponsable. Responsable de ne pas avoir accepter cet accord. Je me sens aussi perdus. Je ne sais pas comment faire pour assurer un avenir à mon fils. Est-ce normal que je ne sois pas la pour lui un jour pareil? Il as surement des question à me poser. Il es très certainement même triste. Je ne suis pas la pour mon petit garçon et je m'en veut. Finalement je lui avait demander la raison pour laquelle elle hésitait à se joindre à nous. Je pris la peine de m'assoir au bord du lit, prêt à l'écouter. Il es vrai que changer de vie comme sa du jour au lendemain ne dois pas être facile. Mais c'est l'occasion ou jamais pour elle.

    « Dépasser ces limites peut nous redonner confiance et apporter une certaine satisfaction. C'est un bon début pour une reconstruction. Mais soit sur que si nous t'avons laisser venir avec nous, si on t'as garder jusque la, c'est que tu ne nous pénalise pas. Bien au contraire. Tu as des capacité, et un gros manque de confiance en toi. Tu ne crois pas assez en toi, pourtant .. tu devrais. »


[ Comme me disais Elena à l'instant, sa doit dépendre des écrans parce que moi j'ai largement les quinze ligne sur le miens, pourtant il es grand :O Mais On feras attention tout de même. Merci (: ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Sam 26 Mar - 16:55

    J'écoutais Aaron me raconter sa rencontre avec sa femme, il s'était mit à me tutoyer, il devait être en confiance. J'aimais ce genre d'histoires romantiques, dans lesquelles un personnage est toujours prisionnier de sa timidité, mais fini par prendre des risques qui payent. Les seuls risques que j'ai pris avec un homme dans ma vie eurent été d'acheter des vêtements sans lui demander son avis auparavant. Ed n'aimait pas que je sorte, et je ne le faisait jamais sans lui, tout simplement parce que je ne voulais pas lui désobéir. Je voulais être la petite femme bien docile, qui ne bronche pas, qui ne fait pas de vagues, je voulais être la femme parfaite, mais j'étais très jeune et il m'était difficile de me baser sur une expérience de vie pour m'adapter, alors j'avais fais mes armes seules, dans l'ombre, en tentant de suivre ses conseils à la lettre, mais il extrapôlait toujours tout. Pour lui, passer 1 h au téléphone avec ma soeur pour prendre des nouvelles une fois tous les trois mois était déjà lui manquer de respect. Je ne devais être qu'à lui, et à partir du moment où j'étais dans son moule, où mon comportement était en adéquation avec sa vision de la femme, j'étais une princesse. Un sacré carcan cependant, Ed n'est pas ce qu'on pourrait appeler moderne, il a une vision assez archaïque de la relation de couple. L'homme au boulot, la femme aux fourneaux, et encore je devais m'estimer heureuse de pouvoir bosser au labo.

    C'est tout à votre honneur. J'aurais aimé qu'un garçon prenne un risque pareil pour moi.

    Aaron avait tout l'air du mec parfait, en dehors de ses blessures c'était un homme prévenant, droit, qui inspirait la sécurité. C'est un homme comme on n'en trouve plus, mais il a une vie, une vie trop remplies par les fantômes qui l'entourent pour se rendre compte qu'il doit la vivre aussi. C'est une décision personnelle quoi qu'il en soit, consacrer sa vie à son fils est incroyablement courageux et je me doute qu'il doit être un père formidable.

    Je n'ai jamais eu confiance en moi, même à 20 ans. Encore moins à 20 ans. Je me suis mariée très jeune, Ed... Mon ex mari... N'était pas pour le fait que je m'épanouisse autrement que dans son ombre, je m'en suis rendue compte plus tard, j'ai toujours dépendu de quelqu'un. D'un homme en général. Aujourd'hui faire ma vie toute seule me demande de l'énergie, de la patience et du temps. Et un gros travail sur moi même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Sam 26 Mar - 17:10

    Toute ma vie as été dicté par une bonne éducation. Je ne me vois pas faire certaines choses qui ne se font pas. Je suis un homme à bonne manière. Peut-être un peut trop. je ne suis pas du genre à aller draguer la première fille que je vais trouver dans un bar. Pour commencer je n'ai pas le temps de sortir dans les bar et pour finir je ne sais pas draguer une femme. Si je dois refaire ma vie, ce seras avec quelqu'un dont j'ai la certitude que je ne fais pas fausse route. Et ce ne seras surement pas moi qui ferais le premier pas. Je suis trop maladroit pour sa. Je n'aime pas marcher sur les plates bandes. J'ai toujours l'impression que je vais tomber d'un coté ou de l'autre. Je suis le genre d'homme que l'on peut appeler handicapé de l'amour. Très vite je peut me sentir gêner. Je ne dérape jamais. J'ai toujours un contrôle sur tout ce que je fais et si je perd ce contrôle, rien ne vas plus. J'ai un caractère qui peut parfois sembler tyrannique, cependant je sais être quelqu'un d'affecteux. Je préfère les gestes à la parole voila tout. Pour moi regarder une femme avec amour est plus crédible que de lui dire je t'aime c'est comme sa. C'est ma façon de fonctionner.

    « Je crois que je ne saurais plus le faire aujourd'hui. J'ai plutôt tendance à éviter les femmes plutôt qu'à aller vers elle. »

    Je pense qu'elle l'as remarquer. Je vais pas lui mentir. Cependant j'aurais aimer pouvoir le faire pour elle. Elle as rencontré Jack quelques fois. Après ce qui c'était passé j'ai penser que parler à quelqu'un dont le métier était d'analyser si il y avait oui ou non un stress postromantique aiderais mon fils et l'aiderais elle aussi. Parler avec un enfant peut souvent aider à décompresser. C'est certainement leur innocence qui fait cela. Je l'ai vus agir avec Jack. Ils se sont tout de suite bien entendus tout les deux et j'ai sentis l'instinct maternel prendre le dessus. Quelque chose que je n'avais pût voir qu'avec Haley ou JJ. Je l'écoutais parler de son passé pas des plus roses. J'étais assez mal à l'aise pour elle. Je sens qu'elle as besoin d'en parler cependant je ne saurais pas quoi faire pour la rassurer sachant que je ne suis pas forcément le mieux placer pour sa.

    « Sa n'as pas dût toujours être facile. Mais dis toi que maintenant tout sa es finit. On t'offre l'occasion d'aller de l'avant et te reconstruire sans être seule. Ce qui n'est pas négligeable. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Sam 26 Mar - 17:19

    Mon expérience amoureuse n'est pas bien glorieuse. Autant mes soeurs, toutes autant qu'elles sont ont une vie sentimentale tellement remplie qu'il est difficile de les suivre, autant moi pas du tout ! Erika par exemple, son truc c'est les coups d'un soir. Ne jamais s'attacher, c'est sa devise, au lycée ses flirts duraient un mois, deux pour les chanceux mais rapidement, quand ça prenait de l'ampleur, elle s'éloignait et finissait par rompre. Ca doit être une peur de l'engagement, j'en suis même certaine. Arizona, elle, aime les femmes. Mais encore un fois elle a eu plusieurs histoires. Qui ont marchées, d'autres pas, tout dépend de ce qu'elle entend par marcher ou non. Et sur combien de temps elle place ses espoirs. Elle se refuse à avoir un enfant, emménager est déjà beaucoup pour elle, elle l'a fait une fois, mais en est vite revenue. Et puis Cameron ben c'est l'ado en puissance. 3 jours par ci, 3 jours par là, elle plaît énormément, et ne s'en cache pas. Elle a tout ce qu'il faut, là où il faut. C'est sans nul doute la plus sociable de nous trois réunies. Et encore je dois dire que dans le relationnel, nous sommes complètement larguées par rapport à elle.
    Je n'ose pas aller vers les hommes, je les écoute, volontiers, mais ils n'ont jamais vu en moi que la bonne copine à qui on parle, qui donne des conseils pour sortir avec une autre fille, bien plus compliquée et donc bien plus attirante, c'est l'histoire de ma vie ça !

    C'est dommage, des tas de femmes rêveraient que vous tentiez un pas vers elle.

    Relevant le regard vers lui, bien sûr qu'il a tord, il pourrait refaire sa vie, bien que ce soit difficile après si peu de temps. Un an n'est rien pour faire un deuil. Surtout si un enfant est au milieu, et son fils est tout ce qu'il y a de plus équilibré, malgré le manque inévitable de sa mère.

    Je vais signer, je m'engage à la BAU. Advienne que pourra. Peut être que ça m'aidera à grandir, à voir les choses autrement. Mais qu'est-ce-qu'il faut vivre pour passer du traqueur de monstre au monstre lui même ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Sam 26 Mar - 17:39

    Les paroles d'Elena font que la gêne reprend le dessus. Que voulez vous que je dise à sa? Je baisse le regard trop intimidé par ce qu'elle vient de me dire parce que j'ai l'impression qu'elle parle en connaissance de cause. Je ne sais pas comment l'expliquer. Je n'aime pas tellement me faire draguer cela me met mal à l'aise même si je pense pas qu'elle tente de m'aborder. Mais les compliments m'intimident. Je n'ai pas confiance en moi sa c'est une certitude.J'ai tendance à me dire que j'ai raté mon mariage. Je sais que c'est à cause de mon boulot si Haley et moi avions divorcer. Mais je ne pouvais pas me trouver un poste derrière un bureau assis toute la journée alors que je pouvais aider mon prochain et l'empêcher de se faire massacrer par je ne sais quel psycopathe qui auras juste envie de démembrer ses semblables.

    « Tu as surement raison. Mais je préfère être seul, plutôt que de rendre la vie d'une femme invivable par mon travail incompatible à une vie de couple. Bien que parfois je me pose la question si mon bonheur n'est pas juste sous mon nez.. »

    Dis-je en relevant la tête vers elle. J'abaissa à nouveau le regard. Certes j'avais pas était très clair. Mais j'ai essayer de faire un pas. Je suis incapable de faire plus. C'est bien trop dur pour moi. Je ne sais pas le faire. J'aimerais pouvoir dire ce qu'elle veut entendre. J'aimerais beaucoup. Mais j'en suis incapable. Je préfère attendre que sa me tombe du ciel. Et puis je veut ce qu'il y a de mieux pour mon fils, une femme serait la bienvenue pour lui. Mais j'ai peur de ne pas être à la hauteur une fois de plus et que cette dite femme s'en aille à nouveau et que mon fils s'accroche à une belle mère en vain parce qu'elle repartirais.

    « Le monstre lui même as sa dans l'âme. Depuis qu'il es venue au monde. Toi tu es quelqu'un d'honnête. Tu as toujours fait un travail dans la mesure du possible pour aider tes semblables. Et sa, sa fait partie de toi. Et te différencie d'eux. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Dim 27 Mar - 1:33

    J'ai mis du temps à me rendre à l'évidence et à accepter mon mariage raté. Pour moi c'était la seule chose que j'avais entreprise de moi même, et non pas pour un but précis. Mes études étaient une réussite mais je me dis que ça n'engageait que moi. Tandis qu'un mariage se faisait à deux, dans ma logique à moi, si je parvenais à le mener à bien, j'étais compatible avec la société. J'ai toujours eu pleins de conventions à respecter pour moi même, je ne sais même pas si je peux me donner une idée précise de ce que je voudrais pour mon futur. Je sais ce que je ne veux pas en tout cas. Je ne veux pas revivre la même chose. Notre boulot à Ed et moi ne nous avait pas bouffé, il l'avait bouffé lui, enfin son orgueil de mâle dominant l'avait bouffé lui surtout, je ne sais pas si je pourrais le lui pardonner un jour, le fait d'avoir fait de nous une vague image déchirée de l'idée que je me faisais d'un beau mariage. D'ailleurs notre cérémonie avait plus ressemblée à un gala de charité pour un grand hôpital qu'autre chose. Les seuls invités me concernant étaient mes trois soeurs, et mes parents. Personne d'autre, les 200 autres invités étaient des "amis" de Ed, des connaissances, tout du moins le gratin de Miami. Les gens par lesquels il faut se faire bien voir pour évoluer dans un milieu social qui semblait lui convenir à lui et non à nous.

    Il vous faut une femme qui comprenne. Ca ferait peur à n'importe qui, c'est normal, il faut le vivre pour le comprendre, mais ne perdez pas espoir.

    Je ne sais pas ce qui me retenait de lui prendre la main, peut être un respect profond que j'avais toujours eu pour lui et qu'il inspirait quoi qu'il en soit. Je ne suis pas le genre de femmes entreprenantes, bien au contraire, j'ai plutôt du mal à aller de l'avant, parce que je n'ai jamais eu à le faire. Quand on a été mariée plus de 10 ans à un homme qui concevait la séduction comme le fait de suivre scrupuleusement des ordres, l'idée même de prendre une initiative n'est pas envisageable.

    Je vois où vous voulez en venir Hotch. J'irais voir Strauss en rentrant. Je confirmerais mon contrat, et ensuite vous m'aurez sur le dos...

    Sourire discret, amusé, avant de remonter la couette à mes épaules, frigorifiée. Il ne fait pas chaud à Miami les fenêtres ouvertes à cette heure de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Dim 27 Mar - 3:15

    Moi et ùes vieilles conventions sur la vie. Pour ma part, un seul amour pouvait exister. On aime une femme et on se doit de finir sa vie avec. J'avais été rattrapé par le présent. La société actuelle à évoluer. Les couples divorcés ne sont plus mépriser et j'en avait fait les frais. Mon mariage avait été une grande réussite au niveau de l'amour. Haley et moi ne nous sommes pas séparés parce qu'on ne s'aimait plus. Mon travail était invivable pour elle. Ma compagne avait besoin de moi et malheureusement je n'étais jamais la. Mon boulot primait avant toute chose. J'avais mes obligations. Et elle ne l'as pas supporté. Je m'en veut de ce côté la. Mais mon travail était toute ma vie. Un poste à la financière ne m'aurait pas comblé. J'aurais été derrière un bureau à longueur de journée, à me retrouver à être celui qui met des bâtons dans les roues des unités par faute de moyen. Je ne suis pas ce genre d'homme. Quand j'étais procureur, je vivais pour condamné les psychopathes et m'assurer qu'ils ne feraient pas d'autres victimes. Mais maintenant, je suis la pour m'assurer que je sauve des vies. J'envois les criminels en prison, et permet à d'autres personne de continuer leur vies au lieux de croiser un de ces hommes qui aurait put les détruire. Je n'ajouta rien au fait qu'elle me disais que je devais simplement trouver la bonne personne. Une femme qui me comprenne. Mais je ne faisait pas non plus d'effort pour reconstruire ma vie. J'ai une femme dans la même chambre que moi, une femme que j'ai appris à bien connaître maintenant, et je n'ai jamais tenter quoi que ce soit avec elle. Quand je me retrouve dans un lieu confiné avec une femme, j'ai plutôt tendance à être pressé d'en sortir. Mais la je n'ai pas vraiment le choix. C'est comme sa pour ce soir et ce le sera surement pour les jours à venir si on ne boucle pas rapidement cette enquête.

    Elena allait donc parler avec Strauss. La non plus je ne voyais rien à ajouter. C'étais une bonne chose qu'elle décide de faire partie de l'équipe. Ce seras certainement un atout profitable à nôtre équipe. On es déjà nombreux, mais un cerveaux de plus n'est pas négligeable. Elle semble avoir froid. Du moins c'est ce qu'elle me fait croire en remontant sa couverture sur elle. Je me lève donc et je vais fermé la fenêtre pour ne plus laisser entrer l'air frais. J'approche du bureau ou sont posés mon café et le dossier. Je prend de nouveau un peut de café avant de le reposer sur le bureau, m'emparer du dossier et aller me mettre de l'autre côté du lit, en long, contre le mur, afin de pouvoir réfléchir avec elle.

    « On as donc trois hypothèses qu'on as pas encore confirmés. On va mettre de côté le père et fils qui comme tu l'as dis semble peut probable. Je ne vois toujours pas comment réduire la liste des suspect. Pourquoi la plage? Il abandonne toute ces femmes sur la plage c'est peut commun. Qu'est ce que cet endroit signifie pour lui? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Dim 27 Mar - 16:04

    Je n'ai jamais été difficile à combler, d'une quelconque manière. Il me suffisait de savoir que je faisais un peu de bien autour de moi. Savoir que Ed n'avait à s'occuper de rien à la maison était pour moi source d'épanouissement. Je savais qu'il avait une belle vie, ça m'allait. Au boulot en revanche, je me donnais beaucoup d'objectifs et ne me laissais passer que très peu de choses, ça fait parti de mon caractère, je ne sais pas d'où je le tiens, mais l'intransigeance face à moi même a toujours fait parti de ma personnalité.
    Mon premier boulot fut de faire naître la vie, à partir de rien si ce n'est le bas de l'échelle de la vie. Associer deux gamettes de façon artificielle à partir du moment où la nature ne peut plus le faire elle même et permettre à des centaines de familles désespérées de devenir mères et pères. Avoir un enfant est sans doute la plus belle chose pour un couple. La génétique est passionnante, et je ne m'en suis jamais lassée, simplement mon divorce m'a coûté un peu plus que mon mari qui n'en n'était plus un d'ailleurs. J'ai dû renoncer à mon métier, de toute façon vu la réputation qu'il avait tenté de me faire auprès des labos Floridiens... Ca n'avait pas spécialement bien marché étant donné que certains de mes collègues avaient démentis tout ça, mais exercer dans la peur qu'un jour tout votre travail et vos recherches ne soient pillées par un esprit malveillant, orgueilleux et jaloux n'était pas pour moi.

    Attentionné, ou bien juste attentif, il alla fermer la fenêtre, Aaron est un gentleman, ça se voit tout de suite. Il ne fait pas de distinction entre une femme et un homme dans son équipe. Il lynchera aussi bien un homme qu'une femme s'il fait mal son boulot, comme dirait ma soeur. J'apprends pleins d'expressions de jeunes grâce à elle ^^
    Il s'allongea à moitié à côté de moi, contre le mur histoire de prendre appui, puis tenta de rechercher à nouveau une suite logique.

    Je sais pas, la plage est le lieu de prédilection des jeunes ici. Ils y passent les 3/4 de leur temps, ils y grandissent et y connaissent leurs premiers amours. Ca peut aussi représenter l'abandon, un peu comme le passage des clandestins du Mexique. Franchement j'en sais rien. Je sais plus. J'arrive plus à ordonner mes idées...

    Me passant la main dans les cheveux, la mine tout aussi épuisée que celle de mon boss. Mais je voulais trouver une suite !

    Et si ça avait rapport avec les clandestins ? C'est peu probable mais ce truc de la plage m'intrigue.

    Me mettant en tailleur face à Aaron, le dossier entre nous deux. Je sorti une carte pour tenter de retracer une directive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Dim 27 Mar - 17:48

    Je ne pense pas que je sois capable un jour de combler véritablement une femme. Je ne suis pas fait pour être l'homme de la vie d'une de ces charmantes jeune femme que la vie auras put mettre sur mon chemin. Cependant comme tout être humain j'en ressent le besoin assez souvent. Une présence féminine manque beaucoup. Pour Jack bien entendus, mais même si je ne l'avoue jamais, j'en aurais également bien besoin. N'ai-je pas été plus tyrannique que depuis que je suis seul? Ma fierté fait que ce sont des choses que jamais je ne dirais à quoi que ce soit. Ou plutôt pas fierté mais je suis renfermé c'est comme sa. Je me donne à cent pour cent dans mon travail, ma vie privée ne regarde que moi et personne d'autres. Je ne laisse pas grande chance à une femme de m'approcher c'est vrai. Il y a plusieurs barrière à faire tomber. Mais une fois ces obstacles franchit, je peut être un homme bon, un mari idéal, tout du moins le peut de temps que je peut consacré à ma compagne. C'est en partie pour cela que je dis que je ne suis pas fait pour sa. Parce que je n'ai pas beaucoup de temps à leur consacré. Ma vie est déjà bien assez mouvementée pour sa. Mais si j'écoute mon entourage, je le devrais car cela me ferait le plus grand bien.

    La fenêtre dorénavant fermée. Je m'empara à nouveau du dossier pour me mettre à réfléchir à nouveau. Mais mon cerveaux n'arrivant plus tellement à suivre, je demanda en quelque sorte l'aide d'Elena. Elle émis alors l'hypothèse d'un lien plausible avec les passages clandestin du Mexique. Nos victimes ne semble pas vraiment immigrés, mais si cela venait de leurs parents.

    « Les victimes sont toutes américaines. On devrais peut-être remonté dans les génération précédentes. Si tu m'expliquais le fin fond de ta pensée par ce que la je ne vois pas. Tout comme toi mes pensée ne se suivent plus. »

    Je me pencha alors sur la carte avec elle. Pour essayer de voir si cette plage pourrait être l'endroit ou des clandestins arriveraient. Je me recule légèrement car je me sens un peut trop proche d'elle et cela me met mal à l'aise. Pourtant, je ne peut pas m'empêcher de relever de temps à autres le regard vers elle et je pense qu'elle l'as vus. Ce qui me met encore plus mal à l'aise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Dim 27 Mar - 20:54

    Pour le moment, je me devais de me concentrer exclusivement sur cette enquête, ne pas laisser interférer mes émotions d'une quelconque manière, chose toute nouvelle pour moi, émotive comme je suis, j'ai toujours réagit de façon très personnelle, mais ça fait parti du professionnalisme que je souhaite acquérir. Je me retrouve dans la chambre de mon boss à tenter de trouver une suite logique à une enquête sur laquelle on a été dépêchés en urgence. Je comprend que ça puisse être lourd pour une femme d'attendre un mari à la maison, une femme qui ne vit pas ça ne peut pas le comprendre vraiment. Ca fait parti du jeu.
    Du temps où j'étais mariée, Ed n'aurait jamais au grand jamais toléré ce genre de choses, au contraire ! J'en aurais prit pour mon grade, et en aurait entendu parler durant des mois, voir des années. Pour lui, passer la nuit dans la même chambre qu'un homme, autant qu'il soit votre boss, fait déjà de vous une fille facile. Il ne s'agit que de boulot, je ne pense pas qu'Aaron soit le genre d'hommes à sauter sur une femme de la sorte, au contraire, dans le genre correct il est quand même le leader de sa catégorie !
    Aaron se rapprocha de moi, ensemble nous tentions de trouver une raison à ce mode opératoire. Je dois dire qu'à cette heure de la nuit et face à ce lot d'horreurs, je ne sais pas vraiment comment interpréter tout ça.

    Non non, rien à voir avec les clandestins. Elles sont toutes de type caucasien. Ca ne collerait pas. A moins que le suspect ait une haine profonde envers les étrangers. Je sais que les Sud Américains ne sont pas toujours bien perçus. On pourrait ajouter une certaine forme de phobie des étrangers dans le profil.

    Aaron relevait les yeux vers moi quand je les baissais, je n'osais pas relever le regard, nous cherchions tous les deux, ou faisions semblant de chercher, mon cerveau n'est pas capable de diserner les deux pour le moment. Mais à un moment auquel je ne m'attendais pas, mon regard accrocha le sien. Longuement... Il était très expressif du regard, inutile de vous dire que tout passe par le vert de ses yeux. Si expressifs. J'approcha mon visage du sien, dans un long silence, puis il en fit de même. Nos lèvres se rencontrèrent, timidement, avant de se sceller les unes aux autres. J'y mis toute la tendresse que je pu, retenue par une forme de respect et de timidité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com





Date d'inscription : 24/02/2011
Messages : 73
Job : Profiler / Chef D'équipe au FBI
Âge du perso : 36 ans
Libre pour RP ? : Oui
Avatar : Thomas Gibson
ID :




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 0:26

    Un tas de choses entraient en ligne de compte dans le fait que j'arrivais absolument pas à me concentrer. D'une part faire équipe avec une femme qui me fait douté de moi même est loin d'être facile. D'autre part je suis épuisé moralement et physiquement. Je n'ai jamais envisagé de refaire ma vie. Qu'Haley soit morte ou vivante, j'ai toujours pensé que soit je finirais avec elle, ce qui maintenant n'est plus possible, soit je finirais ma vie seul. J'ai une conception de la vie bien à moi certes, mais j'ai été élevé dans ce sens la. Ma vie je ne la voyait pas sans Haley. Je suis maintenant contraint de faire sans. Foyet m'y as forcé. Puisque je comptais bien tout mettre en oeuvre pour séduire à nouveau Haley et la ramener à moi. Maintenant je dois m'occuper de mon fils. Je n'ai pas le temps de construire ma vie. J'ai un travail très prenant et le peut de temps libre que j'ai je le consacre à mon fils Jack. Je n'ai pas put tenir promesse en ce qui concerne Haley. Je compte bien tenir celle que je lui ai faite par rapport à Jack. Le moi prochain ce seras son anniversaire. J'ai déjà prévenue Strauss. En aucun cas je ne peut me permettre de rater sa, sinon ce serais manquer à mon devoir de père, et maintenant qu'il n'as plus de mère je ne peut plus me le permettre.
    Quand j'étais marié je loupais quasiment tout les grands évènements. J'ai été la pour la naissance de Jack, pour mes anniversaires de mariages. Cependant même pour mes propres anniversaire je n'étais pas la. Toujours partis à la conquête du monde, à traquer les plus grand criminels que cette terre ai connus. La traque. Je pense que c'est une sorte de drogue pour moi. Une nécessité. C'est ce qui fait que j'ai refuser le poste que me proposait Strauss à la financière. Traquer est essentiel pour moi, mais aussi pour les gens que l'on sauve à chaque fois que nous en mettons un derrière les barreau. Ces gens la ont besoin de moi.

    « Je pense qu'on s’égare. Si on émet trop d'hypothèse on va se perdre dans les détails et oublié l'essentiel. »

    Je releva de nouveau le regard vers elle. Ce n'est pas la première fois depuis que nous sommes aussi proche physiquement. Mais cette fois ci elle soutient mon regard alors qu'elle le détournais depuis tout à l'heure. Je me sens de plus en plus mal à l'aise. Je voudrais bien pouvoir me re concentré sur le profil mais je n'y arrive pas. Nos visages se sont finalement rapproché l'un de l'autre . Doucement mais surement. C'est à ce moment que nos lèvres se sont touchés. Je n'ai rien put faire pour éviter cela. Je n'ai plus le contrôle sur mes actes. Tout ce que je sais c'est que sa m'as fait du bien. Même si c'est une chose que je n'avouerais jamais. J'ai d'abord doucement prolongé le baiser, puis je me suis retiré doucement.

    « Je .. euh .. Excuse moi. »

    Nerveux, je me leva et attrapa ma veste, prenant la fuite à l’extérieur de l'hôtel. J'étais terriblement gêné de ce qui venait de ce passé. On était censé travailler, et nous nous sommes retrouver à flirter. Est ce la solitude, le besoin d'affection qui as fait sa? Trop de question restant sans réponse. Je prend l'air. Nerveux, je m'allume une cigarette histoire de me remettre les idées clair. Comment ai-je pût manquer de professionnalisme à ce point?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur





Date d'inscription : 22/03/2011
Messages : 53
Job : Généticienne, puis psy, puis... Ne sais plus.
Âge du perso : 35 ans
Libre pour RP ? : Off course !
Avatar : Elizabeth Mitchell
Credits : Lily
ID : Never say never
Age : 41
Localisation : Quantico




MessageSujet: Re: « Like a return in past »   Lun 28 Mar - 0:40

    A trop vouloir bien faire, on fini par se louper, ça je l'ai appris à mes dépends. J'ai toujours fait les choses en grand, surtout en ce qui concernait mes études. Erika elle c'était les scandales qu'elle faisait en grand ! Quand elle a commencé à fréquenter des garçons, et ce fut bien plus tôt que moi, ce fut toute l'équipe qu'elle a cotôyée, de même que quand elle a commencé à répondre à ses profs, ce fut tout le corps enseignant qui avait pu goûter à ses élans de liberté.
    Mais moi ça s'était toujours cantonné au fait de faire trois fois plus de recherches que ce qu'il était demandé, de donner une vraie dimension à un projet d'étude, une façon pour moi de ne pas être surprise par les limites, une façon encore de me rassurer. A trop vouloir bien faire, je finirais par mal faire mon boulot. Comme ce fut le cas pour mon premier job en tant que généticienne. Une fois mes recherches abouties sur une atteinte d'un cancer mais qui avait néanmoins réussie à tomber enceinte, je les avais confiées à Ed qui m'avait discrètement proposé de les faire passer à son nom à lui, histoire de les rendres plus crédibles. Naïve, je pensais qu'avec ça, le traitement sortirait plus vite et que les femmes pourraient y voir leur quotidien changer. Mais c'était sans compter sur l'esprit légèrement mégalo de mon ex qui avait récolté tout le profit de ce succès.

    Hotch m'avait tutoyé, moi je l'avais embrassé. Enfin nous l'avions fait tous les deux, et je ne sais pas où tout ça nous mènerait au final, mais ce que je sais, c'est que je ne veux pas retourner en arrière, pendant qu'il m'embrasse, maintenant, avec toute la puissance qu'un homme peux mettre dans sa retenue. Je pense le connaître juste assez pour dire qu'il ne me sauterait pas dessus, mais je ne pensais pas qu'il allait se retirer si vite et surtout réagir de la sorte. Timide d'accord, mais là on aurait dit un petit garçon effrayé par ses propres actes. Un baiser n'engage à rien, même si au fond de moi... Non, je ne dois pas me laisser guider par ce genre de sentiments.
    Il fini par prendre la fuite en refermant la porte. Prenant sur moi en me mordant les lèvres, je fini par redevenir moi même, la petite Elena très discrète et fautive. J'éteignis la lumière et me glissa discrètement sous les draps, recroquevillée dans un coin du lit. J'aurais les idées plus claires demain, du moins j'espère...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://greysanatomyrpg.forumactif.com

Contenu sponsorisé








MessageSujet: Re: « Like a return in past »   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Like a return in past »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
i n v e s t i g a t e . s e r v i c e s ™ :: Washington D.C. :: GeorgeTown :: Oak Hill Cimetery & Church-